Restrictions d’eau en raison de la sécheresse

Les températures enregistrées cette année sont les plus chaudes depuis 50 ans, 2003 exceptée. Il n’y a eu aucune
précipitation depuis 5 semaines sur le département.
La situation des cours d’eau se dégrade rapidement, notamment au nord du département.
Les prévisions météorologiques ne prévoient pas d’amélioration à court et moyen terme, si ce n’est quelques épisodes
orageux sur les Cévennes en fin de semaine.
Ils ne permettront pas de rétablir la situation hydrologique et les seuils d’alerte seront franchis dans les prochains jours.

Compte tenu de cette situation, M le Préfet du Gard a décidé de placer :
en alerte de niveau 1 les bassins versants des Gardons (amont et aval), de la Dourbie, de l’Ardèche,
de la Cèze en aval du pont de Tharaux, de l’Hérault, du Vidourle, ainsi que la nappe profonde de l’Urgonien.

en alerte de niveau 2 le bassin versant amont de la Cèze (en amont du pont de Tharaux) qui était jusqu’alors en alerte niveau 1.

Des arrêtés de restriction d’usage de l’eau plus contraignants peuvent être pris par les maires si la situation sur leur territoire le nécessite.

En alerte de niveau 1, le remplissage des piscines privées, le lavage des voitures et le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert sont interdits. De plus, des restrictions d’horaires pour l’arrosage sont mises en place.
Sont interdits l’irrigation agricole entre 10h et 18h (sauf pour les modes d’irrigation économes en eau) et l’arrosage domestique (pelouses, jardins, …) entre 8h et 20h.

En alerte de niveau 2
, sont interdits le lavage des voitures, le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert, le remplissage complet des piscines,
l’arrosage des pelouses et espaces verts privés et publics. L’irrigation agricole est interdite entre 8 h 00 et 20 h 00 et une nuit sur deux
(sauf cultures sous contrats ou mode d’irrigation économe).

Le détail de ces mesures est disponible sur le site des services de l’État dans le Gard (http://www.gard.gouv.fr/).

Les mesures sont applicables jusqu’au 6 août 2015, date du prochain comité sécheresse.
A l’issue de ce comité et selon l’évolution de la situation, M le Préfet du Gard pourra être amené à durcir les mesures
de restrictions et de limitations des usages de l’eau.