Lutte contre le moustique Tigre

Le conseil départemental assurera un traitement insecticide contre le moustique Tigre ce vendredi 17 juin de 5h à 5h30 sur la commune de Quissac.

Comment lutter contre le moustique tigre ?

Les pluies inhabituelles du printemps et l’arrivée soudaine des températures estivales favorisent la multiplication du Moustique tigre, aedes albopictus, originaire d’Asie. Il est arrivé en France en 2004, grâce au transport international de marchandises. Il est aujourd’hui placé sous surveillance accrue dans 17 départements français en raison de sa capacité à transmettre la dengue et le chikungunya.

Lorsqu’il éclot, le moustique tigre est sain. C’est en piquant des personnes infectées par la dengue ou le chikungunyaqu’il deviendra porteur du virus et infectera les personnes qu’il piquera ensuite.
Si vous revenez d’un voyage en pays tropical, il est impératif de consulter un médecin rapidement si vous présentez les symptômes d’une de ces 2 maladies : fièvre, nausées, maux de tête, vomissements, douleurs articulaires, auxquels peuvent s’ajouter des éruptions cutanées.
Les autres espèces endémiques françaises ne transmettent aucune maladie, bien que leur piqure reste très désagréable.

Le moustique tigre vole peu, il se déplace dans un rayon d’environ 150 mètres seulement autour de son lieu de ponte. En entretenant votre jardin et votre intérieur, vous pouvez donc facilement limiter voire éliminer ses lieux de ponte et de vie.

  • Eliminer l’eau stagnante : le moustique pond ses larves dans l’eau.
    • Si vous avez des récipients, seaux, bidons, pots, tonneaux, arrosoirs, pneus, jouets d’enfants, etc., trouvez un moyen pour les supprimer, de les couvrir, ou retournez-les. Vous pouvez également mettre du sable dans les coupelles.
    • Si vous avez des réservoirs d’eau de pluie, couvrez-les d’une moustiquaire, en veillant à ne laisser aucun trou (les moustiques ne doivent pas pouvoir accéder à l’eau)
    • Vérifiez que vos gouttières ne comportent pas de zone non drainée
    • Videz après chaque pluie et chaque arrosage les récipients que vous n’avez pas pu supprimer
    • Vérifiez sous vos terrasses en bois qu’il n’y ait pas de petites flaques qui subsistent plusieurs jours après les pluies, voire tout l’été !
    • Taillez vos bambous juste au-dessus du nœud pour éviter l’accumulation d’eau, ou coupez-les à la base.
    • Éclaircissez vos massifs de plantes pour qu’ils ne deviennent pas des « cachettes à moustiques »
    • Évitez de planter trop près de la maison
    • Évitez les plantes grimpantes sur la maison
    • Arrosez vos plantes au pied, éviter le feuillage
    • N’entreposez pas des plaques de tôle, plaques de contreplaqué, de planches de bois dans un endroit frais et humide
    • Si vous avez un bassin d’agrément, introduisez-y des poissons, qui mangeront les larves de moustiques
  • Eliminer les sources de nourriture du moustique : détritus, poubelles…
  • Eliminer les zones de repos du moustique : débroussaillez, taillez les herbes hautes et les haies, limitez l’arrosage