ORGANISATION D’UNE REPRISE D’ACTIVITE DES ECOLES DE QUISSAC


Ces dernières semaines, les annonces nationales ont fait l’objet de plusieurs échanges entre les élus, les directrices des écoles et l’encadrement du SIRP, ainsi que le président de l’APE élémentaire.
Le premier ministre a défini les contours de cette reprise, compte tenu des exigences nationales, de l’agencement de nos bâtiments, des contraintes organisationnelles internes, ainsi que des volontés impératives de sécurité sanitaire.
Le président et les élus du SIRP, ainsi que les Maires des communes concernées ( Bragassargues, Gailhan, Liouc , Quissac et Sardan), en concertation avec les enseignants et le personnel du SIRP, ont décidé de ne pas rouvrir les écoles.
A la place, dans un souci premier de service aux parents, sera proposé un service d’accueil.
En fonction des contraintes (nombre de demandes) celui-ci pourra être amené à prioriser certains types d’élèves
– Les enfants des personnels soignants et assimilés
– Les enfants dont les deux parents travaillent sur présentation d’un certificat de leur employeur attestant qu’ils ne peuvent pas pratiquer de télétravail.
– Les enfants sans matériel informatique
– Les enfants présentant des situations sociales complexes
– Les élèves de Grande Section pour la maternelle
D’autre part, compte tenu de l’ampleur de la tâche, et afin de débuter dans des conditions optimales, la reprise se fera le 18 mai.
Les contraintes étant nombreuses, et afin de répondre au plus tôt à toutes les interrogations des parents, nous leur avons demandé le jeudi 30 avril, de répondre si ils souhaitent ou non inscrire leurs enfants à l’école à partir du lundi 18 mai.
Dans un souci d’organisation, cette réponse vaudra engagement de leur part. Les enfants inscrits qui ne viendraient pas, seraient désinscrits, avec le risque éventuel de ne plus pouvoir venir, en tout cas, de ne plus être prioritaire en fonction des conditions.
Les parents devront répondre au plus tard le lundi 4 mai, 17h auprès de l’enseignant de leur enfant, car les jours sont comptés pour tout mettre en place.
Dès que nous aurons reçu ces réponses, les enseignants et les services du SIRP feront une synthèse des besoins et des moyens disponibles. C’est à cette condition que nous pourrons proposer aux parents, une organisation pour un retour efficace et sécurisé dans nos écoles.
Ce dispositif pourra évoluer en fonction de l’évolution de la situation.
En ce qui concerne la cantine, la meilleure décision sera prise, selon les demandes et le nombre d’enfants inscrits.