Covid-19 : Actualités dans le département

Le 14 octobre 2020, le Président de la République a annoncé le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire. Le 22 octobre 2020, le Premier ministre a annoncé que 54 départements et une collectivité d’Outremer sont concernés par des mesures de couvre-feu, dont le département du Gard.

Comment fonctionne le couvre-feu ?
Aucune activité n’est possible de 21h à 6h du matin dans la zone concernée, sauf exceptions décidées en concertation avec les autorités locales, et sur présentation d’une attestation de dérogation (l’attestation est disponible sur le site du ministère de l’Intérieur et le site du Gouvernement : www.gouvernement.fr/info-coronavirus).

Toute autre sortie ou déplacement sont interdits, sous peine d’une amende de 135 € jusqu’à 3750 € en cas de récidive. Des dérogations sont par exemple prévues pour raisons médicales, pour raison professionnelle ou pour assistance aux personnes vulnérables. L’ensemble des motifs de dérogation sont à retrouver sur l’attestation. Cette dernière, valable 1 heure, peut être remplie sur smartphone, sur papier ou écrite sur papier libre. Dans le cas d’un motif professionnel, elle doit être accompagnée d’un justificatif de l’employeur.

Les transports en commun restent opérationnels pour répondre aux besoins des personnes détentrices d’une dérogation.
Certains lieux demeurent fermés de jour comme de nuit, tels que les bars, les salles de sport, les foires et salons.

Le télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec une jauge minimale de 50% des effectifs. Cette jauge est également applicable au sein des universités.

Les établissements recevant du public de plein air (stades par exemple) sont soumis à une jauge de 1 000 personnes. Tous les établissements recevant du public ne peuvent plus accueillir de public après 21h. Les activités économiques se déroulant sur la voie publique (chantiers, tournages) peuvent continuer à s’exercer.

Mesures applicables à l’ensemble du pays en état d’urgence sanitaire
Certaines mesures concernent l’ensemble du territoire, placé en état d’urgence sanitaire :Interdiction de tout rassemblement de plus de 6 personnes dans l’espace public. Interdiction des rassemblements privés dans des ERP de type L ou CTS incompatibles avec le port du masque (mariage, soirée étudiante…) à compter de lundi 19 octobre 2020.

Dans tous les établissements recevant du public, un protocole sanitaire strict est appliqué :jauge de 4m² par personne dans les lieux à fréquentation « debout », occupation d’un siège sur deux dans les lieux à fréquentation « assise ».
Le télétravail est renforcé.

Les déplacements entre les départements ne sont pas interdits ou limités.

Dans tous les lieux et dans toutes les situations, les gestes barrières doivent être appliqués.

Le port du masque grand public demeure obligatoire dans les espaces clos recevant du public, ainsi que dans les autres lieux faisant l’objet d’un arrêté préfectoral.

Retrouvez les informations officielles sur la Covid-19 et la situation en France sur www.gouvernement.fr/info-coronavirus.

urgenJPG
Les recommandations
 
Informations générales
Face au coronavirus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage : Se laver les mains régulièrement Tousser ou éternuer dans son coude Utiliser des mouchoirs à usage unique Se saluer, ne pas se serrer la main et éviter les embrassades Porter le masque (obligatoire dans les lieux clos recevant du public )
 
Avoir des réponses à ses questions En permanence, un numéro vert pour répondre à vos questions, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000 Plus d’informations sur les sites internet du Gouvernement et du ministère des solidarités et de la santé
 
Gestes barrières
Comme pour l’épisode de grippe saisonnière, les gestes barrières (tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique et se laver les mains régulièrement ou utiliser des gels hydro-alcooliques) sont des réflexes incontournables à adopter et efficaces pour se protéger de la maladie. Ouvrez les gestes barrières et réflexes
 
J’ai des symptômes qui me font penser au Covid-19
Je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation.
Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU– Centre 15

– Les débits de boissons :

-Test de dépistage :

Une priorisation nationale pour fluidifier l’accès aux examens de dépistage

L’objectif ? Une réduction des délais d’accès au prélèvement et de rendu des résultats pour les situations les plus critiques et permettre ainsi la mise en place rapide de l’isolement des cas confirmés et des personnes contacts à risque. Le nombre de personnes testées ne sera pas moindre.

Dans les laboratoires de biologie médicale, 3 niveaux de priorité ont été définis par le Ministère des Solidarités et de la Santé :

  • Priorité 1 : examen à visée diagnostique > si la personne a des symptômes, si elle est une « personne contact » ou sur demande de l’autorité de santé si elle a fréquenté un lieu ou une communauté où un cluster/une forte circulation a été constatée.  Dans ce cas, elle doit disposer d’un examen dans les 24h et obtenir les résultats dans les 24h suivantes.
  • Priorité 2 : examen à visée de dépistage ciblé. Par exemple : si la personne a fréquenté un lieu ou une communauté où un cluster/une forte circulation du virus a été constatée, dans le cadre d’un dépistage organisé autour d’une situation à risque de transmission, sur présentation d’un bon pour dépistage, etc. Dans ce cas, elle doit pourvoir être dépistée dès qu’une disponibilité est identifiée et obtenir les résultats dans les 24h suivantes.
  • Priorité 3 : dépistage individuel pour convenance personnelle ou surveillance épidémiologique > retour en Outre-Mer, voyage dans un pays l’exigeant, incitation de votre employeur sans indication formelle,  participation à un grand rassemblement sans cas signalé, etc. La personne en priorité 3 peut se faire dépister, mais elle n’est pas prioritaire et le rendu des résultats sera fonction de la capacité du laboratoire à traiter dans les délais impartis les priorités 1 et 2.

Rappel : Dans l’attente des résultats, il est primordial de respecter les consignes d’isolement, de réduire ses contacts au strict minimum et de participer aux mesures d’identification des personnes contacts en cas de résultat positif.

Où se faire dépister  en Occitanie ?

Rappel :

Il est désormais possible de se faire dépister sans ordonnance, muni de sa carte vitale et d’une pièce d’identité, dans de nombreux laboratoires et centres de prélèvements de la région.

Nous vous invitons à contacter le centre de dépistage le plus proche pour en connaître les modalités d’organisation (prise de rendez-vous ou créneaux de dépistage sans rendez-vous). https://www.occitanie.ars.sante.fr/lieux-de-prelevements-covid-en-occitanie

Le travail important réalisé par les professionnels du secteur a permis de renforcer les capacités de dépistage en Occitanie, notre région dispose désormais d’un bon maillage territorial pour garantir l’accès aux tests. L’enjeu du déploiement massif des tests virologiques est de dépister les malades et leurs contacts en vue de les isoler et de casser ainsi la chaîne de transmission du virus.

En cas d’apparition de symptômes pouvant évoquer le Covid-19, fièvre et toux en particulier :

Téléphonez à votre médecin traitant ou si vous êtes en vacances trouvez un médecin à proximité sur www.sante.fr, celui-ci pourra être amené à vous prescrire un test ou composez le 15 qui pourra vous orienter. Ne vous rendez pas directement aux urgences ou chez le médecin.