Annonces du 7janvier 2021

L’image contient peut-être : texte qui dit ’666 #COVID19 Le couvre-feu en vigueur à 20h est prolongé jusqu'au 20 janvier 2021.’

Depuis le 15 décembre, les déplacements inter-régions sont autorisés mais un couvre-feu de 20h00 à 06h00 est en vigueur sur l’ensemble du territoire métropolitain. Depuis le 2 janvier 2021, 15 départements sont concernés par un couvre-feu étendu de 18h00 à 06h00 en raison de l’évolution de la situation sanitaire. Ces départements sont : Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardennes, Doubs, Jura, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Nièvre, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Vosges, Territoire de Belfort et Moselle. Les préfets vont, en outre, conduire les concertations nécessaires dans 10 départements supplémentaires.

Les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont donc interdits pendant le couvre-feu sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive.

Le 29 décembre, le Conseil de défense a décidé d’une vigilance particulière dans une vingtaine de départements où le taux d’incidence en population générale (ou chez les plus de 65 ans) est supérieur à 200.

Compte tenu de la nouvelle variante du Covid-19 détectée au Royaume-Uni, la France a pris des mesures restrictives pour les déplacements en provenance du Royaume-Uni. Jusqu’à nouvel ordre, un dispositif limitant la reprise des flux entre le Royaume-Uni et la France est en vigueur. Les seules personnes autorisées à traverser la frontière ne peuvent le faire que dans des cas dérogatoires limités et doivent obligatoirement présenter un test négatif pour entrer sur notre territoire.

Parmi les personnes bénéficiant de cette dérogation de déplacement, les ressortissants de nationalité française, les ressortissants britanniques résidant en France, ou qui transitent vers leur État membre de l’UE de résidence, ou qui déménagent pour y installer leur résidence au plus tard le 31 décembre 2020, ou encore les personnes devant se déplacer pour un motif professionnel peuvent se rendre en France depuis le Royaume-Uni.

Toute personne partant du Royaume-Uni doit présenter à la compagnie de transport avant son embarquement :

  • Une déclaration sur l’honneur attestant qu’elle ne présente pas de symptôme d’infection au Covid-19 et qu’elle n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les 14 jours précédant son trajet.
  • Si elle est âgée de 11 ans et plus, et quelle que soit sa nationalité, le résultat d’un test PCR réalisé moins de 72 heures avant l’embarquement ne concluant pas à une contamination par le Covid-19. Des tests antigéniques, dont la liste est publiée par le ministère des Solidarités et de la Santé, sont également autorisés.
  • Une attestation de déplacement et de voyage vers la France depuis le Royaume-Uni disponible à télécharger en cliquant ici.

Adapter son quotidien

Informations sur les mesures nationales

Depuis le 15 décembre, les déplacements inter-régions sont autorisés mais un couvre-feu de 20h00 à 06h00 est en vigueur sur l’ensemble du territoire métropolitain. A partir du 2 janvier, 15 départements seront concernés par un couvre-feu étendu de 18h00 à 06h00 en raison de l’évolution de la situation sanitaire. Ces départements sont : Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardennes, Doubs, Jura, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Nièvre, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Vosges, Territoire de Belfort et Moselle.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Le 29 décembre, le Conseil de défense a décidé d’une vigilance particulière dans une vingtaine de départements où le taux d’incidence en population générale (ou chez les plus de 65 ans) est supérieur à 200.

Les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits pendant le couvre-feu, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive. Les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 20h00.

Éducation

Les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé dont le port du masque obligatoire dès l’âge de 6 ans.

La prise en charge périscolaire (garderie, centres aérés) est également maintenue tout comme les structures d’accueil spécialisées pour les enfants en difficulté physique ou psychique notamment les instituts médico-éducatifs.

Les formations et concours font aussi l’objet de dérogation.

Concernant l’enseignement supérieur, l’ensemble des cours magistraux et travaux dirigés restent en distanciel sauf exception pour certains travaux pratiques. L’accès aux bibliothèques universitaires est possible. Les restaurants universitaires ne pourront que faire de la vente à emporter.

Personnes âgées

Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées dans le strict respect des mesures barrières.

Travail

Le télétravail est fortement recommandé partout où il est possible.

Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Les commerces ont repris leurs activités le 28 novembre dernier tout comme les auto-écoles, les agents immobiliers et les services à domicile avec un protocole sanitaire strict. La mise en place du couvre-feu impose cependant une fermeture à 20h00 ou 18h00 selon le département concerné, pour l’ensemble de ces établissements.

Pour limiter la concentration des flux et favoriser l’activité commerciale, les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche sont élargies.

L’image contient peut-être : texte qui dit ’#COVID19 Restaurants, bars et salles de sport: réouverture reportée à minima jusqu'à mi-février.’


L’ensemble des secteurs faisant toujours l’objet de fermetures administratives (bars, restaurants, boites de nuit…) bénéficieront d’aide allant jusqu’à 10 000 euros via le fonds de solidarité. La cellule de continuité économique a été réactivée, le dispositif d’activité partielle est étendu jusqu’au 20 janvier 2021 et les prêts garantis par l’Etat sont prolongés jusqu’au 30 juin 2021. Des dispositifs de prise en charge des loyers pour les PME seront prochainement présentés.

Activités culturelles

L’image contient peut-être : personnes assises, texte qui dit ’#COVID19 Les musées, les cinémas, les théâtres, les salles de spectacle, les enceintes sportives OU de loisirs restent fermés. Réexamen de la situation 20 janvier 2021.’



Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs. C’est également le cas pour les bars et les restaurants. La situation sera réévaluée le 20 janvier prochain, afin d’examiner, alors, s’il est possible d’envisager une réouverture.

L’image contient peut-être : ciel, texte qui dit ’#COVID19 Les remontées mécaniques des stations de ski restent fermées. T Réexamen de la situation 20 janvier 2021.’



S’agissant des stations de sport d’hiver, la circulation épidémique ne permet pas d’envisager une réouverture avant le mois de février.

Lieux de culte

Les offices dans les lieux de cultes sont autorisés, les fidèles doivent respecter une règle d’un siège sur trois et d’une rangée sur deux pour y assister.

Déplacements internationaux

Si les frontières avec l’Union Européenne restent ouvertes, les frontières extérieures sont fermées. Les Français de l’étrangers restent bien sûr libres de regagner le territoire national.

Un test négatif de moins de 72h est obligatoire pour entrer sur le territoire. Par ailleurs dans les ports et les aéroports des tests rapides seront déployés pour toutes les arrivées.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, texte qui dit ’#RestonsPrudents au Travail’

Port du Masque

Veuillez trouver, ci-joint, l’arrêté du 4 janvier 2021 qui porte obligation du port du masque sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public dans le département du Gard.
Déposé à la publication ce jour au recueil des actes administratifs, son entrée en vigueur est immédiate et sa durée de validité portée au lundi 1er février 2021. Il abroge l’arrêté du du 30 novembre 2020 .