Comités des fêtes

  • Caliméro / Mme Ribo Delphine / – 30260 Quissac / Tél : 06 86 01 56 29
  • Club taurin de Quissac / M. Mendez Benjamin / Café français – 30260 Quissac / Courriel : benjamin0430@live.fr / Tél : 06 79 66 67 73
  • Comité des fêtes de Quissac M. Fiorenzano Johan / 30260 Quissac / Tél : 06 33 18 91 74
  • Comité des fêtes du quartier de Vièle / M. Dufour Paco/ Chemin des chênes – 30260 Quissac / Courriel : gregmartin30@hotmail.fr ou sur la page facebook du CFQV / Tél : 06 65 73 64 06

ZOOM SUR LES FESTIVITÉS ESTIVALES

La Fête du Campoiral

L’Histoire…

Le Club Taurin Quissacois, traditionnellement organisateur d’une soirée sévillane et de toros-piscines, a créé en 2008 un week end taurin, la «fête du Campoiral» (ou champ de foire).

 Abrivado-bandido : lâcher de toros encadré par des manadiers à cheval. En, Camargue, l’abrivado encadre les toros du pré aux arènes tandis que la bandido les ramène des arènes aux près.

Le Club taurin quissacois réunit 28 membres de 17 à 56 ans autour de la passion des toros.
Le CTQ organise des toros-piscines tous les mercredis en juillet et en août et a à cœur de faire travailler des manadiers locaux comme «la Lauze», «Vidal» ou «le Valadas» ainsi que les commerçants de Quissac, tout en animant la localité.

Les temps forts de la Fête du Campoiral

CAMPOIRAL ABRIVADOUne bodéga

La bodéga du Campoiral se trouve au Champ de foire, derrière la buvette.
Animée par un DJ différent tous les soirs, elle est l’unique soirée en intérieur, ce qui la démarque des autres fêtes.

La Pégoulade

Créée à l’initiative du Club taurin,  la Pégoulade réunit deux comités et les cafetiers et est inaugurée par un toro-piscine offert à la population.

Les peñas

Les peñas ont toute leur place lors des fêtes d’été, en particulier lors de la fête du Campoiral.

La Fête du Caliméro

L’Histoire…

Créée en 2002, le Caliméro a été créé pour faire un événement autour de la fête de la musique en contribuant à l’animation de Quissac. Le Caliméro réunit une quinzaine de Quissacois et Quissacoises déjà installés dans la vie, et issus pour la plupart des autres comités : des «vétérans» en quelque sorte…
Le rythme de la fête y est plus léger, car il n’y a pas d’événement autour de midi, le temps que tout le monde se repose un peu…L’organisation n’en est pas pour autant légère et c’est un marathon, surtout le dimanche où les festivités s’enchaînent du matin au soir…

Les temps forts de la Fête du Caliméro

calimeroLa fête de la Musique

Le Caliméro invite des groupes au Bleu, au Café du Pont et aux cafés de la place Charles Mourier, mais organise aussi la fête de la Musique pour tous les groupes ou associations désirant participer.

La brasucade

Le Caliméro offre traditionnellement une brasucade à la population. 60 kgs de moules sont ainsi partagées au champ de foire chaque année.

La Fête du quartier de Vièle

L’Histoire…

Créée en 1936, la fête de Vièle est la plus ancienne de Quissac et a été créée par les habitants pour célébrer le goudronnage de leurs rues.
La chanson de Vièle est alors écrite par M. Touret, sur l’air de « tout va très bien Madame la Marquise » :

« Allo, Quissac, quelles nouvelles ?
On va danser pendant trois jours
Car on vient de goudronner Vièle
Qu’on se le dise aux alentours !…. »

Les organisateurs de la fête de Vièle

Les 33 membres du comité, âgés de 16 à 32 ans, gèrent un budget de 80 000 euros et une fête qui associe des générations de Quissacois depuis 1936. Conscient des responsabilités qui sont les leurs, ils insistent sur l’écoute des uns et des autres, riverains et participants, pour assurer à tous une belle fête.

Les temps forts de la Fête de Vièle

Tradition bien installée, l’encierro aquatique du Bosc attire 1200 personnes par encierro (à 10h et 16h). Le repas de midi fait son charme (réservation sur place)

 

Les orchestres et l’élection de Miss Vièle

Le Comité invite régulièrement des stars comme Hughes Aufray, Gold, J-Pierre Mader, Jean-Jacques Lafont, Nicoletta ou Francky Vincent..

La rincette

Le lundi à Vièle à 12h, les jeunes se retrouvent pour une bataille traditionnelle de farine et d’oeufs plus ou moins pourris, avant d’aller se rincer au Bosc.

La Féria de Quissac

L’Histoire…

Créée en 1958, la Féria de Quissac a évolué pour intégrer, depuis l’an 2000, une gaze (tradition camarguaise) le 15 août puis, depuis 2009 ans, la Pégoulade, précédée par l’aubade (vente de brioches) par les jeunes volontaires.

Les organisateurs de la Féria de Quissac

La Féria de Quissac est organisée par un comité regroupant une vingtaine de quissacois de 16 à 55 ans. L’organisation d’une telle fête, au budget conséquent (140 000 euros), tout comme son animation, est un véritable marathon pour les membres du comité qui ne peuvent se laisser aller à la paresse.. ni à la boisson. C’est après la fête qu’ils se retrouvent lors d’un week-end festif, en plus petit comité..
Les membres du comité sont fiers de contribuer au dynamisme de Quissac. Ainsi se fournissent-ils pour les 45 repas à servir par jour aux orchestres ou pour les brioches de l’aubade, chez les boulangers, bouchers et traiteurs locaux.

Les temps forts de la Féria de Quissac

Féria de Quissac

La Pégoulade
Créée en 2009, la Pégoulade a trouvé toute sa place, en mettant à l’honneur les associations de Quissac qui défilent dans les rues et en associant toutes les tranches d’âge aux festivités.
Elle est organisée avec le Club taurin et les deux cafetiers.

La gaze du 15 août

Créée en 1956, la Féria de Quissac a évolué pour intégrer, depuis l’an 2000, une gaze le 15 août.
Pour l’occasion, l’apéritif est servi sur la place du Tivoli, en mettant ainsi le Vidourle à l’honneur.

La mise à mort de Chiquita

Ce toro de fuego est enflammé le dernier jour de fête au champ de foire devant les festaïres les plus résistants.. ou les plus avisés, qui ont su se reposer et consommer avec modération !